Une tarière pour une cloture

Vous avez fait construire votre maison et avez emménagé tout récemment ? Vous avez envie d’enfin profiter de votre terrain mais la clôture n’est pas faite ? Investissez dans une tarière pour gagner en rapidité.

Tarière : outil indispensable pour ériger une clôture

Oubliez tout de suite la bêche pour faire les cavités de vos poteaux à moins que vous n’ayez que 2 mètres à couvrir. Vous allez vous éreinter et y passer le double de temps pour obtenir des orifices suffisants.
L’avantage de la tarière est qu’elle crée des trous homogènes avec le même diamètre et la même profondeur gagnant ainsi en praticité et en rapidité. Vous pouvez creuser plus profond qu’avec une simple bêche et donc moins vous fatiguer et moins vous faire au mal au dos.
Étant donné qu’il faut au moins 50 cm de profond pour un piquet qui tient bien, une tarière est indispensable.

Tarière manuelle ou tarière thermique ?

Une tarière manuelle est idéale pour du travail ponctuel et quand la terre est assez meuble. On perd ses kilos en trop et on acquiert des bras costauds tout en ayant un article à bas prix.
Mais si vous avez l’habitude de bichonner votre terrain et de l’aménager régulièrement, vous pouvez investir dans une vraie tarière thermique. C’est moins d’effort et plus de rapidité assurés.
Sans fil, vous la déplacez où vous voulez et ne risquez pas de couper le cordon en forant.
Vous pouvez aussi changer les mèches selon le diamètre que vous souhaitez.
L’appareil creuse et vide le trou en même temps. Quand la vis s’enfonce, la terre se dépose sur les larges rebords de la mèche en forme d’hélice. Il faut donc bien creuser à la verticale et, en remontant la mèche, on remonte une bonne partie de la terre avec.

Tarière : comment l’utiliser ?

Quelle soit manuelle ou thermique, l’utilisation d’une tarière reste très simple.
Prévoyez de faire vos perforations à la fraiche le matin.
Vérifiez qu’en sous-sol il n’y a pas de canalisation d’eau ou de réseau électrique.
Ensuite, creusez un petit trou à la bêche d’environ 5 à 10 cm de profondeur et arrosez abondamment quelques heures auparavant pour attendrir le terrain.Tarière-manuelle-shopix
Vérifiez bien l’état de la mèche et nettoyez là ensuite correctement pour une utilisation optimale.
Insérez la vis dans le trou préalablement fait qui servira de guide et creusez.
Faites attention à prendre une bonne position pour éviter de vous blesser. Ancrez bien vos pieds au sol et gardez le dos droit quand l’appareil s’enfonce en terre.
Une fois le trou effectué, il ne reste plus qu’à le remplir d’un peu de ciment et d’y planter vos poteaux.

Vous pouvez ainsi sécuriser votre espace pour éviter que votre animal de compagnie ne s’échappe ou que vos enfants ne s’éloignent trop.

Tarière : un outil polyvalent

Une tarière peut être utilisée pour poser vos piquets de clôture mais aussi pour planter arbustes et rosiers à l’automne.
C’est un outil polyvalent et donc un bon investissement.
Attention cependant, les parois seront lisses après le passage de la mèche torsadée. Si vous souhaitez introduire de la végétation dans le trou obtenu, laissez alors la terre respirer, quitte à biner un peu.
Puis, mettez bien du terreau au fond avant de planter pour que la terre ne soit pas compactée et empêche la croissance de l’arbuste.

S.V

3 thoughts on “Une tarière pour une cloture”

    1. Bonjour. Pour répondre à votre question, sur la tarière thermique cela se présente un peu comme une boite de vitesse remplie de pignons à huiler. Il vous faut donc de l’huile 2 temps, 10W40, de viscosité normale. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à joindre notre Service Clients au 09 87 87 65 65 (appel non surtaxé) et à demander à parler à notre technicien SAV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *