Ne nous leurrons pas, les chaleurs sont finies, le mois d’octobre est toujours synonyme de froid. C’est donc la dernière ligne droite pour faire tourner la moto avant de remiser cette dernière dans le garage à l’arrivée des premières neiges, bien protégée de la poussière sous sa housse molletonnée.

Mais avant de partir en balade, il est nécessaire de prendre quelques précautions pour vous promener en toute sécurité.

Renseignez-vous tout d’abord sur les conditions météos : ne prenez pas la route s’ils annoncent de fortes chutes de neige, du brouillard ou d’importantes pluies.

La gomme des pneus a une meilleure adhérence une fois qu’ils sont chauds donc rouler sur une route très froide va ralentir ce processus et il faudra être prudent. Prenez le temps de bien échauffer vos pneus et évitez les mouvements brusques sur les premiers kilomètres. Il faut aussi freiner plus tôt que d’habitude et surtout pas de manière brusque : un freinage d’urgence va faire partir votre moto en zigzag.
Lorsque la route est humide, l’adhérence est réduite et il est indispensable d’adaptez votre conduite en anticipant. Une route qui glisse augmente la distance de freinage, il faut donc augmenter les distances de sécurité. De la même manière, les freinages d’urgence n’étant pas conseillés, regardez toujours au loin ce qui se passe sur la route.
Soyez encore plus vigilant par rapport aux piétons et dans les croisements même si vous êtes prioritaires. Repérez les virages qui s’annoncent serrés ou qui sont toujours à l’ombre donc susceptibles d’être humides et glissants.

Outre l’importance d’avoir un équipement de protection complet et de qualité, il faut aussi que ce dernier soit chaud pour éviter des déperditions de chaleur et le risque de tomber malade.
N’oubliez pas que la température ressentie à l’arrêt n’est pas la même que la température ressentie quand on roule : plus on va vite, plus l’air est froid. Portez des sous-vêtements thermiques pour garder votre chaleur corporelle et optez pour des gants chauffants fonctionnant à piles. Les extrémités du corps sont les plus sensibles au froid : avoir froid aux mains peut donner l’impression d’avoir froid partout.
Vous pouvez aussi bouger sur la selle : étirez les jambes l’une après l’autre, mettez-vous debout quelques secondes, effectuez des moulinets du poignet… Le but est de ne pas laisser vos muscles s’engourdir.

Ayez également toujours à portée de main une bombe anti crevaison qui permet de vous dépanner immédiatement sans avoir à changer la roue. Même ayant crevé sur un vieux clou en pleine campagne, vous pourrez repartir sans attendre des heures que quelqu’un vienne vous dépanner.

Pour finir, mangez correctement avant de partir et n’hésitez pas à faire une pause pour boire une boisson chaude.
N’oubliez pas : l’essentiel est que rouler en moto reste un plaisir et ne devienne pas une corvée.

S.V

0
Commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2019 Shopix, le blog
Groupe Outillage de Saint-Etienne