Aujourd’hui c’est la Sainte Catherine et on ne répètera jamais assez son fameux dicton : à la Sainte Catherine, tout bois prend racine. Si vous souhaitez repiquer un rosier, c’est donc le moment.

Si vous avez des massifs ou des plantes à déplacer, il est grand temps de vous y mettre : c’est LA période idéale car la sève est en repos.
Attention cependant, il faut faire attention que le gel ne soit pas présent comme la semaine dernière.
Profitons de l’accalmie aujourd’hui pour voir comment changer de place un rosier.

Ce dernier est perdu au milieu d’une friche ? Il n’a pas un bon ensoleillement ou gêne le passage ?
Vous pouvez le replanter ailleurs à la seule condition qu’il n’y ait pas eu d’autres rosiers avant qui auraient péri au même endroit. Ils auraient laissé une sorte de toxine qui reste en terre et qui affecte uniquement les autres rosiers.

Avant tout, si votre rosier est dans une zone devenue un peu sauvage, il est nécessaire de bien désherber autour afin d’être certain de ne pas emmener avec la motte tout un tas de mauvaises herbes.
Chaussez vos gants de jardinage, munissez-vous de votre griffe de jardin (éventuellement d’un sécateur à main) et d’un chariot pour évacuer la végétation à éliminer.

La veille, arrosez abondamment le sol où se situe votre rosier et taillez-le de moitié pour faciliter son transport.
Creusez déjà le trou qui servira à le recueillir (environ 50 cm de diamètre par 50 cm de profondeur) et ameublissez le fond pour y incorporer du terreau.rosier-stecatherine

Le jour venu, rassemblez les branches du rosier et nouez-les pour que son extirpation se fasse plus facilement.

Pour dégager la base du rosier, sectionnez une bonne partie de la terre autour de ce dernier pour ne pas blesser les racines : environ 40 cm de diamètre et de profondeur.

Replantez le tout de suite derrière pour que les racines ne sèchent pas, n’hésitez pas à mouiller un peu ces dernières avant la mise en terre.
Placez votre rosier dans le trou de façon à ce que le collet (point de greffe entre les tiges et les racines) soit enterré et affleure au niveau du sol. Rebouchez le trou et tassez bien la terre.
Pour qu’il puisse se concentrer sur ses racines, vous pouvez ensuite rabattre votre rosier à environ 15 cm du sol et l’arrosez copieusement et régulièrement.

S.V

© 2019 Shopix, le blog
Groupe Outillage de Saint-Etienne