Le 15 juillet dernier nous évoquions la fête du lac d’Annecy 2014 et, afin de ne pas vous laisser en reste, nous y sommes allés pour vous faire un petit compte rendu de cette journée.fete_annecy

Samedi 2 août après midi : le temps est bien ensoleillé mais Météo France annonce des violents orages pour le soir, les visiteurs sont en attente.

A 18h00, la vieille ville est déjà remplie de touristes venus de tous les coins pour profiter de l’ambiance de fête avec les animations dans la rue : fanfares et spectacles ambulants.
Le temps est chaud et de plus en plus lourd.

A 19h30, les files d’attente sont déjà bien formées devant les entrées.
Une première averse fait son apparition, les ponchos et les parapluies se mettent à fleurir dans les rues. Les gens se disent « il vaut mieux maintenant que tout à l’heure ».

A 20h00, une seconde averse tombe. Les gens rient sous leurs parapluies et patientent en attrapant les bulles de savon qu’une petite fille envoie d’un balcon.

A 20h15, c’est l’ouverture des grilles et l’installation du public sur le Pâquier, les chaises et les gradins. C’est le temps de l’accalmie.

A 21h00, c’est le début des difficultés pour les spectateurs.
Un orage violent éclate au-dessus de leurs têtes, la foudre tombe dans le lac pas très loin et les gens sont trempés jusqu’aux os malgré leurs capes de pluie et leurs parapluies. Certaines personnes craignant pour leur sécurité s’en vont.
Le météorologue sur le site annonce alors que le plus gros est passé et que le spectacle se passera dans de meilleures conditions à partir de 22h au lieu de 21h45.

10 minutes après un second gros orage s’abat sur la foule.
Les visages changent d’expression, les gens tremblent de froid et savent que le spectacle sera maintenu coûte que coûte car ce sont des frais importants pour la ville.
Les spectateurs font de l’humour dans les gradins pour faire passer le temps mais le maire fait son discours d’ouverture sous les huées du public qui n’a plus qu’une hâte : que les feux soient tirés.

Le spectacle démarre finalement à 22h15 avec une demi-heure de retard et se déroule sous une pluie incessante. Certes, pas de vent ni d’orage mais une pluie froide et continue.
L’humidité empêche les fumées de bien se dissiper brouillant un peu la vue et cachant le lac et les montagnes.

Au total, ce fut 4h sous l’eau pour les spectateurs et nous ne pouvons que saluer leur courage d’être restés jusqu’au bout pour l’amour du spectacle et aussi, il faut le dire, pour ne pas être venu et avoir payé pour rien.

Après tant d’années d’expérience, on peut se demander pourquoi les organisateurs ne prévoient pas de tendre de grandes bâches pour abriter le public avant le démarrage des feux.
Les personnes en fauteuil roulant, obligées de venir en avance pour pouvoir s’installer ont pataugé dans la boue et les pompiers ont évacués des enfants et des personnes âgées dans des couvertures de survie pour éviter l’hypothermie.
« Le lac est venu à nous » dirent certaines personnes en vidant leurs chaussures pleines d’eau à la fin de la soirée.
« On n’a jamais eu un temps pareil » expliquait une dame qui vient chaque année.

Au final, il y a eu peu d’applaudissements car les gens étaient gelés et avaient du mal à suivre avec tous les parapluies.
Le spectacle était pourtant magnifique : les feux généreux, rythmés par les jets d’eau, les effets de lumière, les jets de flamme et la musique.
C’est vraiment dommage pour les artificiers qui ont fait du très bon travail et pour les bénévoles qui plaçaient les gens et ont subi eux aussi la pluie.

Cette année, le public a mieux retenu ces conditions difficiles que la beauté du spectacle et gageons que les organisateurs devront revoir leur copie pour l’année prochaine.

S.V.

1
Commentaire
© 2019 Shopix, le blog
Groupe Outillage de Saint-Etienne